Sunday, 9 October 2016

Cinquante nuances plus claires (Fifty Shades, Tome 3)

Cinquante nuances plus claires (Fifty Shades, Tome 3)
J'attendais ce final avec impatience et en même temps, je redoutais ce moment. Dire au revoir à Ana et Christian a été très difficile mais je referme ce dernier tome des étoiles plein les yeux et le sourire aux lèvres. J'ai encore une fois passé un excellent moment de lecture. Merci EL James pour cette magnifique histoire d'amour.

Le début du roman commence quasi là où s'était achevé le tome 2. Ana et Christian sont mariés et en lune de miel. Grâce aux souvenirs de l'héroïne, nous revoyons le mariage et c'est émouvant bien que j'aurais aimé le vivre "au présent". L'abondance de mots d'amour nous montre qu'ils sont très heureux même si le passé de Christian continue de le hanter.

La relation entre Christian et la désormais Ana Grey est bien plus saine qu'auparavant. Ils sont mariés, elle n'est définitivement plus sa soumise même s'il semble l'oublier de temps à autre. Pourtant, Ana n'a plus peur de le défier et de lui rappeler ses obligations d'époux. Je l'avais déjà énormément appréciée dans le second tome (qui avait été un coup de coeur) mais là, j'ai ressenti beaucoup d'affection pour Ana qui s'est énormément affirmée et renforcée depuis le premier chapitre de Cinquante nuances de Grey.
Christian est quant à lui beaucoup plus tendre et se dévoile de plus en plus, notamment à la fin où il s'ouvre enfin à sa femme. C'est d'ailleurs un passage très émouvant qui m'a donné des papillons dans le ventre. Christian est un personnage complexe comme je les aime qui n'a pas cessé de me surprendre au fil des tomes.

J'ai remarqué qu'il y avait moins de scènes de sexe que dans les autres opus. Cinquante nuances plus claires n'est pas chaste pour autant mais je dirais que les scènes d'amour sont plus intenses et surtout plus osées. Ana n'est plus l'oie blanche du premier volume et elle n'a plus peur d'explorer les limites. Même si leurs rapports sont en un sens plus hard, j'ai trouvé qu'ils étaient aussi plus doux. Christian fait désormais attention au bien être de son épouse et ne veut sutout pas la blesser.

Le déroulement du roman est très prévisible. On sait ce qui va arriver et on ne croit pas un seul instant à une fin triste pour nos deux amoureux. Cependant, je ne me suis pas ennuyée pour autant. J'ai attendu avec impatience ce que je pressentais et bingo, c'est arrivé. Ana et Christian le méritaient, on est heureux pour eux. Merci à l'auteure d'avoir écrit la fin parfaite à sa trilogie.

Pour conclure, Cinquante nuances est une trilogie qui me marquera et que je ne suis pas prête d'oublier. Je vous encourage tous à lire au moins le premier tome pour vous faire votre propre avis. Certains l'aiment, d'autres le détestent, c'est comme ça. Personnellement, je fais partie de ceux qu'il a fait rêver et j'espère que vous serez autant conquis que moi.